Pirates des Caraïbes

Le monde s'apprête à changer! La compagnie des Indes prend possession des océans un par un. Choisissez votre camp et défendez vos idéaux!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une descente en enfer

Aller en bas 
AuteurMessage
Carlotta De Neufchatêl
Capitaine du Liberty
avatar

Messages : 1166
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 27
Localisation : là où mon coeur me méne, génréralement prés d'un certain lord

MessageSujet: Une descente en enfer    Jeu 21 Oct - 20:16



    Une semaine était passé depuis que j’avais quitté la Terre, au sens propre du terme. Dans ma détresse totale j’étais tombé au point de suivre le plus grand des démons. J’eue après toutes ses années de souffrance, mais aussi de vie pure et simple, droit au pire des enfers : ma conscience. Moi qui avait toujours rêver de devenir quelqu’un de grand et de garder mon âme pure. J’avais perdue ce qui me différencié des créatures: mon âme, arrachée par un non mort ou plus couramment appeler vampire. Tous ce qui était rester d’humain de moi avait été recouvert par la souffrance et la douleur, me laissant manipuler et berner par le fils du Diable. J’avais été si ronger par cette douleur que même l’immortelle que j’étais devenue c’était faite avoir. J’avais pris conscience de ma faute arrivée à destination.

    J’eue le droit à un accueille chaleureux de la part de la grande famille démoniaque: Méphistophélés et Lilith, les démons en générale aussi avait accueillit leur futur princesse des plus agréablement, sauf les succubes qui semblait jalouse de ma place. Mais il n’il y avait rien d’envieux, loin de là, en tout en tant que demi-humaine. Il faut dire que sur le coup je me suis demander si BlackHeart était vraiment leur fils car il faut avouer qu’ils ne ressemblent pas à leur fils niveau caractère. Mais faut dire que Belzébuth est à la base un ange déchut et Lilith une humaine dépourvut d’âme. BlackHeart ou Abbarémnon - son vrai nom que personne n’ose prononcer- est le seul pure démon des enfers, d’où qu’il ne soit pas comme ses parents.


    Cette semaine m’avait parut une éternité. J’avais eu les appartements qui étaient prévu depuis des siècles à leur futur princesse, juste en face de ceux du prince démoniaque. Il avait essayer de me prouver qu’il était bien mieux et qu’avec lui je pouvais trouver le bonheur: fleures, bijoux, et bien d’autre. Mais jamais il ne pourrait me donner l’amour et la fraternité qu’il existe chez les humains. Mais se matin là il avait changer de comportement et cela restera pour toujours dans mon esprit.



_______________________________________________

J’étais complément perplexe face à se tas de cadeaux qui trainait dans ma chambre. Certes Abbar me gâtait, mais c’était de la manipulation pure et simple, pour m’amadouer. Assise au bord du magnifique lit baldaquin dans lequel je dormais depuis presque une semaine, j’avais le regard fixer. J’avais eu droit aussi à une nouvelle garde robe, plus simple et légère que les robe de se fameux 17éme siècle. Alors qu’a l’habitude il frappait avant d’entré cette fois si la lourde port en bois massif fut ouverte vivement la claquant derrière lui.

-Hey doucement!!

- Je crois que je suis arrivé au bout des limites de ma patience.

-Quoi??

Il s’était approcher de moi d’un pas déterminé, pour ensuite entouré mes hanches avec un des bras.

- Je considère que pour devenir ma princesse, une femme doit me montré ses capacité de plaisir. J’ai été très patient jusqu’ici, pour ne pas t’obliger. Mais j’ai du mal à rester sur place lorsqu’une femme est des plus désirante.

Entendant cela j’avais éssayer de me dégager, mais même ma force ne pouvait rien face à un démon comme lui. Ainsi il avait si adorable avec moi juste pour assouvir son envie de plaisir charnel, qui semblait être décupler en ma présence. Pour que se soit consentante. Mais hors de question, si je couchait avec un démon, surtout aussi puissant, il me marquerait et tout ce qui me reste d’humain serait à tout jamais enfouie au fond de moi, de plus la barrière contre les fuite de démons m’empêcherais de m’enfuir si un jour j’y y arriverais. Non, j’avais déjà perdue mon âme je perdrais rien d’autre.

-Et bien sache que je ne suis pas prête de te laisser le plaisir de mon corps!!

-Tu n’aura pas le choix, quoi que……une frustration de démon se calme de deux manière: soit il accomplit ce qu’il désire tant ou fait disparaitre cette envie en tuant quelque personne et donc se soulager. Je suis sûre que tu est loin de laisser des gens mourir par égoïsme.

Il avait terriblement raison, je préférais me condamner que de laisser des innocents mourir à cause de moi. Connaissant Abbar, chez lui quelque personne voulait dire non loin d’une centaines. J’était mon propre bourreaux, pour sauver des vies. J’inspira un grand coup fermant les yeux, appréciant mes dernier moment en tant qu’humaine.

-T’a gagner.

J’avais sentit ses mains, qui contrairement à se qu’on pense des démons, brûlante comme le feu( d’ailleurs sa peau toute entière était chaude), traversé mes vêtements pour toucher ma peau froide de non-morte. J’avoue que se fut la seule chose que je regrettait , cette chaleur que je ne connaitrais plus jamais, et qui me manquait depuis ma mort. Il avait mon accord, et n’y eu pas besoin de répéter. J’avais à peine finis ma phrase que je me retrouva nue. Il faut avouer que même si j’avais donné mon accord contre cœur, c’est un démon et le plaisir de la chaire cela le connait. Je n’avais put empêcher mon corps d‘apprécier les chose, même si c’était à contre cœur. J’étais en partie aussi démoniaque, donc une partie de moi ne pouvait refuser se plaisir au contraire, mais je me battait comme un lion contre partie de moi. Cela dura trois heures, pendant lesquelles toutes personnes passant dans le couloir entendais les gémissement de plaisir du démon, du bruit du lit au rythme des hanches du prince et moi essayant de ne pas montré qu’il avait gagner, mais avec beaucoup de difficulté, un démon sentant vos envies et vos plaisirs.

________________________________________

    J’étais rester dans le lit une fois que le fils du Diable c’était rassasier. Il semblais avoir apprécier et avait hâte de recommencer, il était même redevenue adorable avec juste après. J’avais un morceaux de soie qui me recouvrait, assise sur le lit contre la tête de lit. J’eue une larme de sang qui coula le long de ma joue, je venais de me condamné à tout jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une descente en enfer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Enfer du Jeu - 11/11/11 et suivant - Colomiers
» [MOC] Gardien de l'Enfer: Les differentes formes
» [LJPC 11] Débat sur la méthode de Montée/Descente
» le trou noir de l'enfer
» Descente dans les âbimes. [Annulée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pirates des Caraïbes :: Les eaux :: les océans-
Sauter vers: